Lingerie : les fournitures

Lingerie : les fournitures

with 14 commentaires

Bonjour !

Comme prévu, me revoici aujourd’hui avec un nouvel article pour vous aider à y voir un peu plus clair dans toutes les fournitures nécessaires à la confection de sa propre lingerie.

Nous avons vu la semaine dernières les tissus utilisés en lingerie. Je vous remercie d’ailleurs pour vos commentaires : écrire un article demande toujours un peu de temps, alors lorsque je vous lis je me rends compte que je ne le fais pas pour rien, et cela me motive à continuer !

Nous allons donc voir aujourd’hui toutes les petites fournitures !

 

Quel fil choisir ?

Vous pouvez coudre toute votre lingerie avec du fil standard pour ne pas faire de frais supplémentaires.
Cependant, il est impératif d’utiliser un fil de très haute qualité : sa grosseur doit être uniforme pour garantir une couture harmonieuse. Il doit aussi avoir une excellente résistance aux frottements pour obtenir une couture durable et solide face à d’importantes sollicitations. Il vous faudra donc choisir du fil 100% polyester, de préférence de marque comme Gütermann ou Mettler.

De plus, si vous pouvez investir dans un petit cône de fil mousse, vous ne le regretterez pas : son fil est très extensible, doux et agréable au toucher.

Il vous donnera des coutures impeccables et résistantes. Ce fil est utilisé notamment pour tout ce qui est lingerie, mais vous pourrez aussi l’utiliser pour vos coutures en jersey. Installez-le de préférence dans la canette si vous cousez à la machine à coudre, et dans les boucleurs si vous cousez à l’aide d’une surjeteuse.
Si cela vous ennuie d’acheter des bobines de fil mousse pour chaque couleur que vous souhaitez coudre, je vous conseille alors d’acheter une seule bobine dans une couleur neutre (blanc ou noir) et d’utiliser ce fil seulement dans la canette. Vous prendrez du fil standard pour la bobine.
Si vous utilisez du fil mousse, pensez à abaisser la tension du fil sur votre machine à coudre pour éviter que le fil ne se casse.

J’ai reçu à la fin de l’année dernière un mail de Olivier, le gérant de I Love Tissu. Il m’a envoyé un cône de fil mousse afin que je le teste : ce fil est fait en Europe et je l’ai trouvé de bonne qualité. J’ai cousu le coloris « peau rose » qui se situe entre le rose et l’écru :

 

Si vous souhaitez du fil mousse français, j’avais noté que Christelle Beneytout en avait dans sa boutique, mais apparemment ce n’est plus le cas. Il y en a sur le site de Sajou.

Sinon, vous pouvez trouver chez Mamzelle Fourmi l’excellent fil Guterman (fabriqué en Autriche il me semble) : Fil mousse Mamzelle Fourmi.

 

 

Quelle aiguille choisir ?

Il est important d’utiliser les bonnes aiguilles afin d’éviter les points qui sautent : choisissez des aiguilles stretch, jersey, ou à bouts ronds.
En règle générale, la taille 75 convient parfaitement. Si votre grammage de tissu est peu élevé, vous pouvez prendre une taille 70.

Pour ma part, j’utilise le plus souvent les aiguilles Schmetz stretch 75 (que l’on trouve un peu partout). J’en suis totalement satisfaite !

Pour les maillots de bain, ou les ourlets des boxers homme par exemple, j’utilise aussi les aiguilles doubles Schmetz stretch.

 

Les anneaux et les régleurs (appelés aussi « glisseurs »)

 

 

Pour coudre un soutien-gorge, vous aurez aussi besoin de deux glisseurs (appelés aussi «régleurs») et deux anneaux : choisissez-les en fonction de la largeur de vos bretelles, mais aussi de la couleur.

Il existe aussi différentes formes, comme ces jolis petits coeurs :

Les anneaux et les régleurs sont utiles pour régler la longueur des bretelles. On pourrait penser qu’en confectionnant soi-même sa lingerie on pourrait donner à nos bretelles la longueur parfaite en fonction de notre morphologie et donc ne pas utiliser d’anneaux ni de régleurs, mais en réalité les élastiques des bretelles se détendant légèrement avec le temps, il est tout de même utile de coudre des bretelles réglables.

On trouve deux matières principales : le plastique et le métal. En règle générale, je vous conseille d’opter pour le métal (qui est plus solide, et qui se recycle !). Il s’agit en fait de zamak (c’est un alliage de zinc, d’aluminium, de magnésium et de cuivre) pour les dorés et les argentés, et de métal plastifié pour les coloris, noir et blanc.

Si vous avez du mal à trouver le bon coloris, sachez qu’il en existe des transparents (forcément en plastique), des dorés et des argentés.

Si vous le souhaitez, vous trouverez les anneaux et les régleurs dans la boutique ici : anneaux et régleurs.

 

Les agrafes

Il existe différents types d’agrafes :

fourniture, lingerie, maillot de bain, soutien-gorge, dessous, couture, kit de couture, diy, patron de couture

agrafe 3 rangs 3 crochets

 

agrafe 2 rangs 2 crochets

 

agrafe, maillot de bain, fourniture lingerie, attache

agrafe en zamak

 

L’agrafe sert à fermer le soutien-gorge ou le maillot de bain. Si c’est une agrafe avec crochets (les deux premières photos ci-dessus), elle permet aussi de serrer plus ou moins le tour de dessous de poitrine.

On choisit la largeur de son agrafe en fonction de sa taille : plus la taille augmente et plus on aura tendance à choisir une agrafe large pour obtenir un meilleur confort.

Pour les maillots de bain, on privilégie les agrafes en plastique ou en zamak plutôt que les agrafes en tissu (car ces dernières ont une moins bonne tenue au soleil, chlore et sel).

Si vous le souhaitez, vous trouverez les agrafes dans la boutique ici : agrafes.

 

Les baleines et les armatures

J’avais écrit un article sur les armatures et les baleines, que je vous invite à relire si besoin : Tout savoir sur les armatures et les baleines.

Pour coudre Diamant, je vous conseille de la baleine rigide (celle qui est vendue en petites longueurs). Les armatures de Diamant doivent être « regular ».

Le protège-armature (appelé aussi « cache armature », ou « cache baleine », ou encore « protège baleine » !) est un « tube » de tissu qui est tout doux et assez épais : il permet de glisser à l’intérieur l’armature ou la baleine. Je l’utilise aussi parfois pour cacher des coutures et obtenir ainsi de belles finitions (comme dans le soutien-gorge Bijou).

Si vous le souhaitez, vous trouverez les baleines, les armatures et les protège-armatures dans la boutique ici : baleines, armatures et protège-armatures.

 

La décoration

On décore souvent nos pièces de lingerie par de jolis petits noeuds, ou toutes sortes de breloques.

On peut en mettre sur le milieu devant des culottes, mais aussi aux bases des bretelles de soutien-gorge, ou à l’entre-sein.

Ici, j’avais cousu une petite étoile en dessous d’un noeud de satin sur la culotte Envol :

envol, culotte, dessous, lingerie, dentelle, dentelle de calais, résille, couture, patron de lingerie, patron de couture, élastique de lingerie,

Pour trouver de jolies breloques, je vous conseille le site Perles and Co où vous pourrez trouver un choix impressionnant !

Si vous souhaitez faire des petits noeuds vous-même, j’avais écrit un article que vous pouvez retrouver ici : Comment fabriquer un petit noeud de lingerie.

J’utilise les bouts de rubans que l’on trouve sur les tee-shirts ou pulls du commerce pour les suspendre sur cintre. Leur largeur est parfaite pour faire des petits nœuds de lingerie !

Pour les maillots de bain, on peut utiliser des anneaux en plastique, comme sur ce maillot une pièce :

Maillot de bain 1 pièce nageur LISE CHARMEL Navigation Graphic

Si vous le souhaitez, vous trouverez les décorations dans la boutique ici : décoration.

 

Les attaches porte jarretelle

Comme leur nom l’indique, les boucles porte jarretelle permettent d’attacher les bas au porte-jarretelle. Pensez à choisir l’élastique de la taille de l’ouverture de la boucle !

Si vous le souhaitez, vous trouverez les attaches porte jarretelles dans la boutique ici : attaches porte jarretelle.

 

J’espère que cet article vous permet de mieux visualiser les besoins en couture de lingerie, et qu’il vous aidera dans vos choix de fournitures.

Je vous prépare encore d’autres articles, si vous souhaitez rester informée de la prochaine parution pensez à vous inscrire à la newsletter 😉

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part, je vous répondrai avec plaisir !

Belle journée et à très vite !

 

Remarque : la marque Étoffe Malicieuse n’est pas sponsorisée.
Les noms de boutiques et les liens des produits nommés ne sont là que pour votre confort, pour faciliter vos recherches et vous éviter de perdre du temps à chercher.
En cas de fourniture exceptionnellement offerte par une enseigne, ou en cas de sponsorisation officielle ponctuelle, cela sera TOUJOURS clairement indiqué (comme cela est le cas dans cet article pour le fil mousse de I Love Tissu).

 

14 réponses

  1. Delphine37
    | Répondre

    Merci pour cet article, très complet. J’ai reçu ma commande ce jour. J’attends impatiemment l’article qui montre comment doubler les bonnets de Diamant avec de la mousse plutôt que de la marquisette et aussi celui qui me permettra de modifier la profondeur des bonnets.

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      Un article pour les bonnets en mousse est prévu, mais ce ne sera pas pour tout de suite… J’ai tellement d’idées d’articles que je suis obligée de mettre des priorités 😉

  2. Sophie
    | Répondre

    Merci pour tout ce partage d’infos. Je viens de découvrir quelques nouveautés depuis ma dernière commande. Chouette, une bonne raison pour s’y remettre( hihi, je me cherche toujours des excuses…) merci pour tout! Je ne me serais jamais lancée sans tout ce que vous mettez à notre disposition.

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      Merci beaucoup Sophie pour votre petit mot qui me motive à continuer les articles de ce genre ! Bonne couture !

  3. Carolina
    | Répondre

    Je me tâte encore. Je fais un 95E /F et je ne sais pas quelle largeur de bretelles je dois prendre…un avis?

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      Bonjour Carolina. Un article sur les élastiques est prévu. En l’attendant, pour choisir votre largeur de bretelle, je vous conseille tout simplement de regarder sur les soutiens-gorges que vous portez déjà et dans lesquels vous vous sentez à l’aise !

  4. Fabienne Lucaselli
    | Répondre

    Bravo pour cet article très complet, je le mets dans mes favoris car j’ai très envie de me lancer, et peu-être qu’avec tous vos conseils je vais y arriver ! Bonne journée.

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      Avec plaisir Fabienne ! Je suis ravie de voir que ces articles sont appréciés !

  5. Leelou
    | Répondre

    Le partage de ces articles de fond, les détaillés et bien entendu de ton expérience me rassurent pour me lancer !! Mais ils faut faire une toile pour ne pas gâcher tes précieux kits, qui servent aussi d’exemples pour ne pas se tromper 😉 !! Merci beaucoup de cet accompagnement !! bizz, Leelou

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      Tu as bien raison, Chantal, la toile est toujours conseillée : que ce soit dans le prêt-à-porter ou dans la lingerie ! Cela me fait vraiment plaisir de pouvoir vous aider toutes à commencer la couture de vos sous-vêtements !

  6. Momoandco
    | Répondre

    Merci pour toutes ces précisions et les liens…

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      C’est avec plaisir ! D’autres articles sont prévus…

  7. totoche
    | Répondre

    Toujours des explications très claires et intéressants, merci.

    • Etoffe Malicieuse
      | Répondre

      Merci à toi pour ton petit mot qui me motive à continuer ce genre d’article !

Répondre