Tout savoir sur les armatures et les baleines

with Un commentaire

Il n’y a pas beaucoup de vocabulaire à connaître lorsqu’on coud sa lingerie, cependant il est bien pratique d’avoir une notion claire des différents composants de ses dessous.

J’espère que cet article vous sera utile, et qu’il vous aidera pour vos futures créations !

 

A) Différence entre armature et baleine

Il faut commencer par faire la différence entre « armature » et « baleine ». Un petit schéma (issu du patron du soutien-gorge Talisman) va nous aider :

* La baleine est droite. On l’utilise dans la confection des bustiers ou corsets, mais aussi dans certains modèles de soutien-gorges sur le côté pour éviter que le tissu ne s’affaisse ou plisse. Elle sert à apporter de la raideur.

 

* L’armature est le «bout de fer arrondi» que l’on trouve dans certains modèles, juste en-dessous du sein.

Elle sert à bien positionner le soutien-gorge, et à maintenir le sein.

Les armatures ne sont pas indispensables dans le montage d’un soutien-gorge : par exemple, pour les soutien-gorges triangles, il n’y a pas d’armatures.

Si les poitrines menues peuvent facilement se passer d’armatures, il est difficile de trouver un soutien-gorge sans armature mais avec un bon maintien pour les poitrines généreuses.

 

B) Les baleines

Les baleines peuvent se trouver dans le commerce en plastique ou en acier inoxydable. Elles sont présentées soit sous la forme de rouleau et sont alors vendues au mètre, soit elles ont une longueur déjà définie et sont alors vendues à la pièce.

Il en existe différents types :

https://i1.wp.com/www.toile-gothique.com/forum/img/attached/187-as-1205996181.jpg?w=940

1) Baleine en acier inoxydable

très rigide, elle a l’inconvénient d’être difficile à découper. Elle est donc souvent vendue « pré-découpée ». Il est parfois difficile de la trouver à la longueur souhaitée.

2) Baleine spirale

Embouts pour baleine spirale

Elle aussi est en acier inoxydable. Elle bouge plus facilement que la précédente : grâce à ses spirales, elle permet les déformations dans tous les sens.

On peut facilement la couper à l’aide d’une pince coupante. Il faut ensuite recouvrir son embout d’un petit « capuchon » pour éviter qu’il ne soit blessant.

 

 3) Baleine en plastique

Baleine 11 mm prédécoupée

Il en existe différentes sortes : de la rigide à la souple, il y a le choix ! Personnellement, pour les soutien-gorges, je préfère utiliser celles qui sont souples et qui suivent bien les mouvements du corps. Elles se coupent facilement (à la pince pour les plus rigides, à la paire de ciseaux pour les plus souples). On peut ensuite limer l’extrémité (avec une simple lime à ongles) pour la rendre moins agressive. Cela évite notamment que le bout de la baleine ne perce la gaine dans laquelle elle est placée.

 

4) Baleines perforées

On les utilise pour les laçages. Les trous seront ornés d’oeillets par lesquels on passera le ruban pour le laçage.

Résultat de recherche d'images pour "baleine perforée couture corset"

5) La baleine à coudre

Baleine en ruban (vendue au mètre)

Comme son nom l’indique, on peut la coudre directement. L’aiguille passe à travers sans trop forcer. Elle est vendue au mètre et on recouvre son extrémité d’un petit capuchon pour éviter qu’il ne soit blessant.

 

C) Les armatures

1) Pour commencer

Pour bien comprendre les différentes sortes d’armatures, il faut commencer par distinguer les types de soutien-gorges.

Un article a déjà été écrit à ce sujet. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous recommande vivement de le regarder avant de poursuivre : « Les différentes formes de soutien-gorges« .

Maintenant que nous connaissons bien les soutien-gorges, nous pouvons nous intéresser de plus près aux armatures.

Vous vous êtes rendus compte dans le dernier article que les bonnets des soutien-gorges étaient plus ou moins plongeants, plus ou moins symétriques…
Il est donc important que les armatures suivent bien leur contour :

Pour mieux se rendre compte, nous pouvons comparer les armatures en les superposant :

Les armatures des soutien-gorges bandeau (en vert) auront donc leurs deux extrémités à la même hauteur, tandis que les armatures des soutien-gorges push-up (en rouge) seront complètement asymétriques.
Les armatures des soutien-gorges classiques (en violet) remontent plus haut entre les seins que les armatures des soutien-gorges balconnet (en bleu).
Lors de votre achat d’armature, pensez donc à vérifier si la forme de l’armature est prévue pour l’utilisation que vous souhaitez en faire !

Pour le soutien-gorge Talisman par exemple, il faudra choisir des armatures de type « standard », ou « classiques », ou encore « regular » !

 

2) Choisir la longueur de ses armatures

Vous pensez que si vous faites un 90C il vous suffit d’acheter des armatures de taille 90 ?

Et bien… non ! Ce serait trop simple !

Armature (x2) (T80 - Noir - Acier)

En effet, les constructeurs d’armatures ont chacun leurs références : Le constructeur n°1 peut proposer des armatures de taille 80 avec une longueur de 21 cm alors que le constructeur n°2 pourrait les avoir avec une longueur de 22 cm !

Baleines pour soutien gorge

Il vous faut donc vérifier la longueur dont vous avez besoin grâce au patron : mesurez le futur emplacement de l’armature (avec un patron marges de couture non comprises). Enlevez 1 cm pour les extrémités. Vous obtenez la longueur nécessaire de votre armature !

Sauf que… si vous mesurez l’intérieur de la courbe ou l’extérieur de la courbe sur votre patron, vous verrez que vous aurez une différence de quelques millimètres : en effet, on sait que l’extérieur d’une courbe est toujours plus élevé que l’intérieur… ne cherchez donc pas la perfection ici. Vous aurez seulement un ordre de grandeur qui vous guidera pour votre achat d’armatures.

Si vous ne trouvez pas la longueur dont vous avez besoin dans votre mercerie, apparemment il est possible de couper l’armature avec une pince coupante et d’adoucir le bout en mettant une goutte de colle de pistolet à colle (je dis « apparemment » car je ne l’ai jamais testé, mais si vous avez des retours d’expériences à ce sujet, n’hésitez pas à nous en parler en commentaire à la fin de cet article, cela pourra rendre service à d’autres !)

Si l’armature est mal choisie, elle peut blesser : sa pointe, même si elle est arrondie, peut «rentrer» sur le côté du sein et ainsi être bien désagréable.

3) Conclusion

Pour acheter votre paire d’armatures :

  • identifiez le style d’armatures dont vous avez besoin : push-up, classique, balconnet…
  • mesurez la longueur nécessaire de l’armature

Choisissez d’acheter la paire d’armatures en suivant la longueur et la forme, et non pas la taille donnée par la boutique.

Par exemple : je choisis d’acheter la paire d’armatures de style « regular » pour coudre le soutien-gorge Talisman, et je choisis la taille en fonction de la longueur (donc je peux choisir une taille 90 même si je fais du 85 !)

Dans tous les cas, lorsque vous recevrez vos armatures, vous pouvez les placer sous le sein et voir si elles conviennent bien : elles ne doivent pas s’enfoncer sur le côté de votre sein, et elles ne doivent pas non plus se soulever au milieu devant. Le mieux étant évidemment de les tester pour voir si elles sont faites pour vous !

 

 

Cet article vous a été utile ? Vous pensez qu’il pourrait intéresser d’autres personnes ?

N’hésitez pas à le partager :

Une partie de ces explications est issue du patron de soutien-gorge Talisman, qui est vraiment détaillé pour permettre aux débutantes de coudre leur premier soutien-gorge avec armatures !

Vous pouvez retrouver tous les articles sur la page « LINGERIE« . N’hésitez pas à relire les passages qui vous intéressent !

à bientôt

Viviane

Bibliographie :

http://www.rascol.com

http://www.alysse-creations.com

http://www.toile-gothique.com

http://www.venefice.blogspot.f

Une réponse

  1. sylou29
    | Répondre

    super ces infos ! j ai acheté le talisman et toujours pas cousu ! cela va m’aider 🙂 merci
    mais pourquoi cela me fait si peur !!!!
    bisettes

Répondre